Rechercher (2007-2012)

Chargement...

jeudi 19 juin 2014

Lauréats du Prix du public du prix de l'inventeur européen organisé par l'Office européen des brevets : Masahiro Hara, Motoaki Watabe, Tadao Nojiri, Takayuki Nagaya, Yuji Uchiyama (Japon)





Catégorie : Pays non européens
Secteur: Télécommunications
Société : Denso Corporation
Brevet : EP0672994
Invention : le code QR

Des affiches aux emballages en passant par les cartes d'embarquement, les carrés noir et blanc omniprésents des codes QR ont changé du tout au tout l'image du code à barre. Idéalement adapté à l'ère numérique, trait d'union entre l'univers physique et le monde virtuel de nos mini-écrans, le code QR s'invite dans les moindres recoins de la société de consommation. 

samedi 19 avril 2014

Payer ses impôts via un "Flashcode", ça marche pas toujours...

Le site de la direction générale des finances publiques n'est inconnu de personne. C'est ainsi que l'année dernière, le site a enregistré près de 85 millions de visites, 13,6 millions de télédéclarations dont 2,4 millions ont été payées en ligne.



Parmi les moyens de payer ses impôts, la DGI a mis en place le paiement via un Flashcode. Déjà, première question, pourquoi utiliser un Flashcode alors que cette techno franco-française est morte née depuis 2007...


Pour que cela fonctionne, il faut bien évidemment télécharger l'application adéquate dont voici la vidéo : 




Le seul problème, c'est que cela ne marche pas toujours. Regardez les commentaires sur la vidéo Youtube ou encore, ceux publiés sur le Google Play : 

Hervé : Une vraie merde ne fonctionne pasFlashcode non reconnu veuillez recommencer ! Appli inutile qui a sûrement du coûter une fortune, mais c'est l'état français faut pas s'étonner

Bertrand : Bug La lecture du QR code ne fonctionne toujours pas pour la déclaration des impôts 2014, l'application devient de ce fait totalement inutile. Une mise à jour s'impose !

Stéphane : "Votre code barre est erroné" Soit l'application a un bug, soit le code-barres de ma déclaration est réellement faux. Dans les 2 cas, cette application devient inutile !

Après avoir essayé sur notre propre déclaration, voici le message d'erreur : 



On aurait pu attendre de la Direction Générale des Finances Publiques qu'elle sorte un service fonctionnel, mais non. Orange a dû être le prestataire obligatoire et c'est donc un service inutile pour les 22 millions de personnes qui reçoivent encore leur déclaration papier. 


jeudi 14 novembre 2013

SmarteeMag : un QR Magazine en financement sur KissKissBankBank

Certains le savent déjà, nous sommes éditeur du magazine Smartee dont le concept est que tous les contenus dont on parle dans l'édition papier sont prolongés sur smartphone via un QR Code QR+. On a déjà sorti 3 numéros, qui sont maintenant accessibles sur Issuu.

En une image, cela donne ça :



Pour le prochain numéro, nous tentons de le faire financer sur la plateforme KissKissBankBank dont le détail du projet est accessible ici : http://www.kisskissbankbank.com/smartee-mag

Alors si le projet vous amuse, vous séduit ou vous intrigue, n'hésitez pas à relayer l'information autour de vous ou même y participer ! We need you..

jeudi 11 juillet 2013

Meet up QR Code/NFC à Paris le 19 juillet prochain



Ce premier meet up serait l'occasion de se rencontrer à Paris entre passionnés et curieux qui s'intéressent aux bonnes pratiques autour du QR Code et du NFC. S'il s'agit de parler de technologies de communication sans contact qu'elles soient optiques (QR Code) ou radio (NFC), nous nous intéresserons également à la question de savoir vers quels contenus et services mobiles elles mènent, comment ces technos sont déployées, quels sont les freins et les résistances, de la part de qui etc.
Au programme, trois parties :
1/ une première où trois intervenants parleront d'usages, de bonnes pratiques, et de dév/sécurité, 15 à 20 minutes chacun.
  • Pierre Métivier pour la partie "Usages" - Managing Director, Forum SMSC - Services Mobiles Sans Contact.
  • Laurent Tonnelier pour la partie "Bonnes Pratiques" - CEO mobiLead
  • Julien Hatin - Expert en monétique et transactions électroniques sécurisés pour la partie "Tech/sécurité"
L'idée est de pouvoir brosser un portrait de ce qui se fait autour des QRCode/NFC en ayant une approche service ET technique.

2/ Pitch de sociétés utilisant le QR ou le NFC (entrepreneurs, business developper, envoyez-moi un message sur MeetUp pour me prévenir)

3/ Troisième partie où nous pourrions échanger et discuter de manière informelle.

Nous viendrons également avec quelques démonstrateurs QR Code et NFC (presse écrite, badge NFC, etc.)




jeudi 4 juillet 2013

mercredi 3 juillet 2013

What The F... QR Code ?

Tous les jours, un peu d'humour devant le tâtonnement de nombreuses entreprises ou agences à s'approprier le QR Code et ses usages :


Il ne s'agit surtout pas de se moquer de ces mauvaises pratiques mais au contraire, apprendre des erreurs des autres pour essayer de ne pas les reproduire à notre tour. Ce Tumblr est contributif d'ailleurs.

http://wtfqr.tumblr.com/

Enjoy !

vendredi 3 mai 2013

Facebook bride-t-il le QR Code dans son appli mobile ?



Facebook mobile (HTC, Android) ; 
sur l'appli mobile, dans le menu "retrouvez vos amis", un onglet "Code QR" que je remarque pour la première fois. "Code QR" qui, soit dit au passage ne veut rien dire... Code Quick Response ? Quick Response Code ? Code à Réponse Rapide. Les ayatollahs du français sur wikipedia ont tout fait pour traduire la marque détenue par Denso Wave, mais bref, passons. 



(vous remarquerez que l'URL est si longue que l'on se demande à quoi ils ont pensé ; de plus, comme on est sur mobile, il aurait peut être été plus simple de créer un URL mobile ?)


Scanner un code : je ne sais pas quel logiciel ils ont intégré ; en tout cas, il me semble que le lecteur est bridé pour ne lire QUE les url de type http://www.facebook.com/qr?id=etc...

J'ai essayé plusieurs autres URL, aucune ne semble fonctionner... Est-ce moi qui suis mal éveillé ou c'est la même pour vous ?

vendredi 19 avril 2013

mobiLead rejoint le W3C afin de promouvoir le Web des Objets et le NFC


PARIS, France, 18 avril 2013.
mobiLead, pionnier dans la création et la gestion de marqueurs d’information NFC et QR Code, annonce ce jour sa participation au W3C (World Wide Web Consortium), une communauté internationale dont la vocation est de développer les standards ouverts du Web.
La mission du W3C est de conduire le World Wide Web à son plein potentiel en développant des protocoles et directives permettant d’assurer la croissance, à long terme, du Web. En qualité de membre du W3C, mobiLead rejoint le groupe de travail NFC (Near Field Communication / Communication en champ proche), afin de fournir aux applications du Web (WebApps) une interface de programmation standard (API) pour accéder aux services NFC.
« Nous sommes très enthousiastes de pouvoir compter mobiLead au nombre des membres du W3C. » a déclaré Dave Raggett, Responsable du Groupe NFC au sein du W3C.

Avant de créer mobiLead, son Président, Laurent Tonnelier, était déjà impliqué dans différentes initiatives du W3C dont la promotion du XML, du Web Mobile, des langages VoiceXML et SVG (Scalable Vector Graphics) – élément clé du HTML5.
« Nous sommes convaincus que les marqueurs d’information sont en passe de devenir des liens omniprésents, à faible coût, entre les biens de consommation et l'internet Mobile», explique Laurent. « Nous sommes particulièrement motivés pour rejoindre la prestigieuse communauté du W3C, et sommes impatients de participer à la promotion et à l'élaboration des standards du Web des Objets. »
Par son implication dans la promotion des standards ouverts et son expertise dans les techniques automatiques d'identification et de saisie de données (AIDC), des technologies NFC et de l’Internet des Objets, mobiLead rejoint maintenant le W3C.

A propos du W3C
Le W3C (World Wide Web Consortium) est une organisation internationale dont les membres, une équipe à plein temps et la communauté, collaborent au développement des standards du Web. Le W3C accomplit principalement sa mission à travers la définition des standards et directives permettant d’assurer la croissance, à long terme, du Web. Plus de 370 organisations adhèrent au consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux États-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France, l'université de Keio au Japon et l'université de Beihang en Chine, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Plus d’information surhttp://www.w3.org

A propos de mobiLead
Depuis 2008, mobiLead développe et opère une plateforme exclusive de gestion en réseau (Cloud) de marqueurs d’information NFC, QR+ et QR Code, permettant de lier des milliards d’objets manufacturés individualisés à des services en ligne à forte valeur ajoutée, de façon économique et sécurisée.
mobiLead est expert sur les technologies NFC, QR Code et l’Internet des Objets (IdO) et participe au développement des normes auprès de l’AFNOR (Association française de normalisation), membre de l’ISO (Organisation internationale de normalisation). Plus d’information, http://mobilead.fr

Contact Media: Laurent Tonnelier, mobiLead, +33(0)146461338media@mobilead.fr

lundi 11 mars 2013

QR Code in Layar

(...) A growing number of people scan items with the Layar App every day, and we noticed that a large portion are attempting to scan QR codes. Now, users won’t need a second app to view both interactive print and QR code content – Layar does it all, turning any normal QR code into interactive print. (...)

Thank you Layar !

samedi 26 janvier 2013

Les lunettes en réalité augmentée

Qu'est-ce que la réalité augmentée ?

La réalité augmentée, c’est l’affichage de données en surimpression de la réalité à travers un dispositif électronique. L’essentiel de ces techniques concerne une évolution de la visualisation, de l’affichage et des interactions initiées à partir du mixage entre une perception naturelle et artificielle (électronique).

Ronald Azuma* proposait en 1997 de définir la réalité augmentée comme reposant sur trois critères, le mélange réel/virtuel, la contrainte de temps réel, l’alignement réel/virtuel. Mais comme il le soulignait en 2001, « la réalité augmentée ne se limite pas uniquement à la vue, mais permet aussi un mixage sur de multiples sens, olfactifs, tactiles et auditifs** ».

En 1994, Paul Milgram et Fumio Kishino avaient déjà proposé une définition de la réalité mixte comme « ...anywhere between the extrema of the virtuality continuum (VC), where the Virtuality Continuum extends from the completely real through to the completely virtual environment with augmented reality and augmented virtuality ranging between ».

Il s’agit de projeter des expériences différentes selon une hybridation et un alignement entre l’environnement perçu naturellement (environnement réel) et artificiellement (environnement virtuel). 

Plus exactement la réalité mixte désignerait à la fois l’environnement réel perçu totalement naturellement ou totalement artificiellement (environnement virtuel, réalité virtuelle) avec deux autres modes de perception, le premier basé sur l’environnement réel auquel est ajouté artificiellement des informations (visuelle – écrit et image ou sonore) – (réalité augmentée), le second étant basé sur un environnement artificiel qui laisse transparaître l’environnement naturel et ses dimensions informationnelles naturelles (virtualité augmentée).



Milgram et Kishino interprètent la réalité augmentée comme incluse dans un continuum linéaire qui va du réel au virtuel et définit la réalité mixte comme l’intervalle entre le réel et le virtuel contenant à la fois la réalité augmentée mais aussi la virtualité augmentée.

Le mélange réel/virtuel, c’est-à-dire le mixage entre une cognition naturelle et une cognition artificielle repose sur un dispositif d’affichage, l’interface.

Les sciences de l’ingénieur distinguent trois classes de systèmes d’affichage : 
- Les affichages de types casque, avec une distinction entre les casques dit semi-transparents
optique (Optical see through) où le mixage entre le réel et le virtuel est effectué par l’œil de l’utilisateur, et les casques dits semi-transparents vidéo (Video see through), où le mixage est fait entre un rendu graphique et l’image provenant d’une caméra, ce mélange étant alors présenté à l’utilisateur.
- Les affichages de type écran (de bureau, d’ordinateur, écrans portables, ordiphone) 
- Les affichages par projection (sur une table, sur un mur, ou partout ailleurs).

La contrainte de temps réel et l’alignement réel/virtuel

Le flux de données qui circule à travers le système se fait en temps réel, ce qui permet de projeter des images sur le dispositif d’affichage qui suivent le mouvement de l’individu. Par exemple, le système de réalité augmentée qui consiste à revêtir un casque muni de lunettes permet de « placer devant les rétines de l’utilisateur des images en deux dimensions dont l’effet cinétique de profondeur lui donne l’illusion de voir des objets en trois dimensions, l’image alors perçue changeant exactement de la même manière que l’image d’un objet réel aurait été perçue pendant le mouvement de l’utilisateur ».

Voici quelques boites qui se positionnent sur le marché grand public et professionnel des dispositifs de réalité augmentée de type casque semi-transparents : 





*AZUMA. Ronald T. A Survey of Augmented Reality. Revue Teleoperateors and virtual environments ; p.355-385, août 1997. 
** MYNATT Elizabet D., BACK Maribeth, WANT Roy, FREDERICK Ron. Audio aura : Light-weight audio augmented reality. ACM Symposium on User Interface Software and Technology (UIST) pages 211-212, 1997.

samedi 6 octobre 2012

Vision assistée par ordinateur : reconnaissance faciale, de carte bancaire,

Motorola (Google) rachète l'entreprise de reconnaissance d'images faciale Viewdle. Google avait déjà racheté PittPatt en juillet 2011, un système similaire. Alors que Facebook fait marche arrière en Europe, beaucoup d'entreprises parient sur le fait qu'un jour ou l'autre, les esprits se calmeront et que ce type de techno pourra rentrer dans les moeurs.


Card.io, a été racheté par PayPal/eBay en juillet. L'application permet de payer en scannant sa carte bleue..

 


Moodstocks, entreprise française fondée en 2008, a mis au point un système de reconnaissance d’images pour smartphone, qui nécessite l'indexation préalable des contenus à reconnaître dans une base de données.


Rappelons que l'ont peut distinguer les systèmes de "Vision Assistée par Ordinateur" (à l'heure où les smartphones sont bien plus puissants que les ordinateurs d'il y a à peine 4 ans), suivant qu'il s'agit de systèmes basés sur le contenu ou de systèmes de codes graphiques : 


Les enjeux sont totalement différents...

mercredi 12 septembre 2012

Personal 3D viewer - by Sony (prototype)



Vous remarquerez qu'entre les deux, Sony a rajouté une caméra.



La page FB parle "d'immersion sensorielle dans vos yeux et vos oreilles" (merci Google Translate).

Le prototype est présenté au Tokyo Game Show 2012 et 44 heureux élus du Sony Club local pourront le tester pendant 15 minutes !